Conseil au sujet des associations

penTraduction d'une réponse de Cheikh Oubayd al Jabiri
clock Audio : 01min59 | flagLangue : Arabe

Télécharger l'audio

Traduction


Question : Ici au Maroc, louanges à Allah, les autorités accordent aux salafis des autorisations pour mettre en place des associations dont le but est que les étudiants de sciences religieuses y enseignent et que la da’wa salafiya soit diffusée. En général, les frères ici appellent ces associations « dôr al qor’ân – maisons du Coran ». Le nombre de ces associations a commencé à se multiplier.
Quel est donc votre conseil pour nous concernant ces associations tandis que les frères de presque chaque ville réfléchissent à mettre en place une telle association pour eux ?

Réponse : Si ces associations s’occupent d’enseigner le Coran et la Sounna selon la compréhension des pieux prédécesseurs alors rien ne l’empêche in châ Allah. Elles sont telles des écoles et des centres consacrés à l’appel à la Sounna.
Mais à condition que ni alliance, ni désaveu ne soient fait par rapport à ces associations en tant que telles. Ainsi il ne faut pas qu’il soit dit : « Untel est de telle association ; qu’il ne vienne pas chez nous ! Et untel est de l’association de telle ville ; qu’il ne vienne pas à nous ! »
De même, celui qui ne vient pas aux cours ne doit pas être sanctionné. Oui les membres qui ont été nommés pour s’occuper des affaires de ce groupe ou de cette association doivent être présents et assidus suivant ce qui a été décidé par le président de l’association.


Source : http://ar.miraath.net/fatwah/2912 | Traduit par l'équipe d'Al Bounyane
gratuit

Lettre d'information

Pour recevoir nos newsletters par mail, inscrivez-vous à Al Akhbar, la newsletter d'Al Bounyane en cliquant ici !

al akhbar small

Retrouvez nos autres sites

En savoir plus sur Al Bounyane ou nous aider ? Retrouvez-nous sur le web !
Logo 80