Le jugement de la fête du Mawlid n-nabawi

penTraduction d'une parole de Cheikh Salih al Fawzan
flagLangue : Français

La célébration de la naissance du Prophète ﷺ est un acte invalide et interdit religieusement, cela pour plusieurs aspects :

1. C'est une innovation dans la religion, et toute innovation est égarement. Ceux qui voient la permission de cet acte ne sont pas en mesure de fournir la moindre preuve à son sujet émanant de la législation divine.

2. C'est une ressemblance avec les Chrétiens dans leur célébration de la naissance du Messie - Paix soit sur lui - et nous avons été interdit de leur ressembler.

3. Nombreuses sont les choses réprouvées et interdites se produisant au cours de cette célébration, la plus grande étant le chirk (association) à Allâh en appelant le Prophète ﷺ au secours ; et en récitant des poèmes empreints de chirk lors des éloges qui lui sont adressées, comme le poème "Al Bourda" et similaires.

4. Il n'y a en Islam que deux fêtes : al Aid al Adha et al Aid al Fitr bénie. Quiconque innove une troisième fête aura innové dans la religion.


Source : Cheikh Salih al Fawzan | http://www.alfawzan.af.org.sa/node/13811

http://diffusion.albounyane.com/index.php/articles/adorations-jurisprudence/529-le-jugement-de-la-fete-du-mawlid-n-nabawi.html

gratuit

Lettre d'information

Pour recevoir nos newsletters par mail, inscrivez-vous à Al Akhbar, la newsletter d'Al Bounyane en cliquant ici !

al akhbar small

Retrouvez nos autres sites

En savoir plus sur Al Bounyane ou nous aider ? Retrouvez-nous sur le web !
Logo 80